Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Zac du Moulin

 

ZAC du Moulin
Nous en entendons parler depuis plus de 20 ans !

ZAC du Moulin

Nous en entendons parler depuis plus de 20 ans !

 

Le dossier de la ZAC du moulin (construction de 300 logements sur 14.5 hectares à l’entrée de la commune côté salles d’Aude) était pourtant prêt à être lancé avant les élections municipales de 2020…. mais l’équipe alors en place avait souhaité laisser aux suivants la responsabilité de son lancement, de son amendement, ou de son abandon.

 

Les Atouts théoriques des ZAC :


 Permettre le développement des communes, en particulier lorsque l’offre de logement est insuffisante pour répondre à la demande 

 Faire financer la viabilisation (construction des voiries, des réseaux d’eaux potable et usées, d’eau pluviale, de téléphonie…) d’un futur quartier par un aménageur privé

 Faire financer par l’aménageur l’impact des nouveaux arrivants sur le dimensionnement des infrastructures (écoles, station d’épuration,…)

 Permettre d’augmenter les ressources fiscales de la commune sans augmentation des taux, par l’obtention de taxes foncières supplémentaires 


Les Opportunités de la ZAC du moulin :


 Créer un contournement de la commune et soulager l’avenue François Mitterrand et le cœur du village, fortement empruntés, notamment par des poids lourds

 Permettre de rattraper « un peu » le retard en matière de logements sociaux : la commune doit légalement disposer de 25% de logements sociaux. Il en manque actuellement environ 400. En créant 300 logements, dont 100 logements sociaux, Fleury générerait 75 logements sociaux pour répondre aux impératifs du secteur et 25 pour rattraper le retard

 Faciliter le maintien sur place des jeunes Pérignanais, en proposant des structures de logements plus adaptées aux conditions de la vie actuelle 

Les Faiblesses de la ZAC du moulin :


 Un zonage qui laisse étrangement 2 parcelles représentant 8000 m2 hors périmètre et enclavées, lesquelles ne seront pas incluses dans le prix d’acquisition ZAC mais pourraient devenir constructibles à termes (lorsque l’État, en toute bonne logique, demandera le comblement des «dents creuses») et bénéficier ainsi gratuitement des réseaux et de ce fait d’un prix de revente 10 fois supérieur à celui de la ZAC. La non intégration volontaire de ces parcelles bouleverse par ailleurs les équilibres financiers de l’opération, en réduisant les capacités de participation financière de l’aménageur à la commune.

 Un zonage qui laisse également en dehors du périmètre un bassin de rétention nécessaire à la régulation des eaux pluviales, ce qui fait supporter la charge financière de sa réalisation par la commune alors qu’elle devrait l’être par l’aménageur. De plus, ce défaut d’intégration du bassin dans le périmètre de la ZAC rend plus difficile l’acquisition du foncier nécessaire à sa réalisation. Or en cas d’impossibilité d’acquérir lesdites parcelles, le volet hydraulique de la ZAC serait défaillant.

 Un dossier qui n’apporte en l’état aucune garantie sur les mesures écologiques (nécessité de trouver à proximité de la zone 40 hectares de terrains naturels qui devront pouvoir être entretenus par la commune pendant au moins 20 ans au titre de la sauvegarde des espèces animales et végétales : il s’agit des mesures de compensation) 

 Un dossier dans lequel les coûts des infrastructures, et notamment de la voirie principale (1 800 000€ à elle-seule) ne permettent pas d’espérer une participation financière importante de la part de l’aménageur, laissant donc à la charge de la commune une grande part des surcoûts (écoles, impact sur les voiries adjacentes…)


Les Menaces de la ZAC du moulin :


 L’ampleur de l’opération ne risque t-elle pas d’engendrer une disharmonie urbanistique (juxtaposition d’habitat traditionnel de village avec un habitat individuel groupé et des petits collectifs) ?

 Un accueil massif de population ne risque t-il pas de modifier l’esprit village ?

 La mixité sociale ne risque t-elle pas de s’en trouver déséquilibrée ?

 La création d’une place bordée de petits commerces sur ce secteur ne risque t-elle pas de déplacer le centre historique et le fragiliser au moment où tous les efforts sont entrepris pour redynamiser ce cœur de village ?

 

Pour répondre au questionnaire en ligne, cliquez ici