Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Supermarché

 

Implantation
d’une enseigne de distribution alimentaire

Implantation d’une enseigne de distribution alimentaire

 

En 2007, le groupe Carrefour Market présentait au Grand Narbonne un projet d’implantation d’un magasin de 2000 m2 sur la ZAE de l’étang. Ce projet était rejeté.


Par la suite, LIDL et ALDI présentaient également des projets de taille similaires, qui ont été rejetés également, notamment en raison de la surface de vente jugée trop importante mais surtout de la nécessité de réaliser un aménagement routier de desserte conséquent (rond-point).


Le projet actuel, porté par « GSM développement » pour le compte du groupe Carrefour Market, porterait sur l’implantation d’une surface de vente réduite à 671 m2 dans un 1er temps (un total de 887 m2 dans un second temps), ainsi que d’une station carburant et d’une station lavage. Adossé à ce projet pourrait également venir s’implanter à terme un commerce de bouche (restaurant). Ce projet, du fait de sa surface de vente réduite, ne nécessiterait pas la création d’un giratoire sur l’axe de desserte. Le groupe annonce 40 emplois à la clé.


Les Atouts théoriques de l’implantation d’une enseigne de grande distribution sur une commune :

 Disposer sur le territoire d’un système de distribution adapté au mode de vie moderne

 Faciliter le stationnement pour accéder aux services de première nécessité

 Créer une concurrence des prix avec les centres de distribution voisins

 Favoriser l’emploi


Les opportunités de l’implantation d’un « carrefour contact » sur ce secteur :

 Réduire les déplacements  

 Créer une attractivité économique sur le secteur en incitant d’autres entreprises à s’implanter pour bénéficier de la visibilité liée à la proximité géographique avec l’enseigne de distribution 

 Capter une nouvelle clientèle (vacanciers,…) pour les commerces du village ancien, et permettre leur développement par un effet « boule de neige »  

 Bénéficier d’une taxe d’aménagement estimée à 120 000€ ainsi que de rentrées fiscales annuelles  


Les Faiblesses du dossier :

 L’absence d’information sur les flux de livraison, les modes de livraison et les circuits, ainsi que sur les impacts sur la vie locale (notamment l’avenue François Mitterrand et l’avenue du Général de Gaulle) 

 L’absence de garantie de recrutements 100% locaux

 Le manque de prise en compte de la densification des flux de circulation des accès à la zone, et tout particulièrement dans le virage en angle droit à la sortie du village


Les menaces de l’implantation d’une moyenne surface :

 Les commerces alimentaires de cœur de ville ne pourraient-ils pas s’en trouver fragilisés ?

 Alors même que l’implantation d’un supermarché en sortie de village pourrait être envisagée comme un moyen d’attirer une nouvelle clientèle vers le cœur de village pour consommer d’autres services, à l’instar des services de restauration (lesquels pourraient alors à leur tour servir de relais pour d’autres commerces…artisanat, produits locaux…), la possible implantation d’une offre de restauration sur la zone du supermarché ne risque t-elle pas d’annihiler cet enjeu bénéfique ?


Pour répondre à l'enquête en ligne, cliquez ici